Les plateformes de streaming ont eu l’occasion en or de se tenir debout aux Oscars de cette année. En l’absence de sorties en salles et de ravages pandémiques dans l’industrie en général, l’Académie a décidé d’ajuster ses normes pour permettre aux productions en ligne d’être admissibles à des prix sans avoir à passer par les salles en premier. C’était l’occasion pour Netflix, Amazon Prime et Apple TV+ de planter leur drapeau et de balayer une fois pour toutes les prix du cinéma les plus prestigieux.

Et pourtant, sans suffisamment de premières et avec la plupart des salles fermées, l’Académie les a dérangés afin de ne pas leur permettre de reprendre le gala du film traditionnel: parmi les huit nominés pour le meilleur film, nous avons à peine trouvé trois films de plates-formes en ligne.

Il est vrai que Netflix est en tête des nominations avec un total de 35 nominations tandis que Mank est le film le plus nominé avec un total de 10. Mais ceux d’entre nous qui suivent la saison des prix savent que les chiffres ne signifient rien. Sans aller plus loin, l’Irlandais (également de Netflix) est reparti avec dix nominations l’an dernier et a fini par repartir les mains vides. C’est-à-dire que le géant du streaming sera reconnu sous forme de nominations mais, lorsqu’il s’agit du prix du meilleur film, l’Académie tient bon dans la priorisation du cinéma traditionnel. Même en pandémie.

Rappelons que l’Académie a toujours hésité à ouvrir grand ses portes au monde du streaming. S’il est vrai qu’ils ont progressivement ouvert des fentes où un autre film pourrait se faufiler, comme Beasts of no nation, The Irishman et History of a Marriage, aucun n’a atteint les plus hautes distinctions. Et même si l’Académie a changé ses règles pour qu’elle puisse se conformer aux ravages de la pandémie, la liste des nominés confirme que l’institution n’est pas en train de s’ouvrir radicalement aux plateformes. (Ce n’est que pour cette année qu’ils ont permis à tous les films qui ont été forcés d’être mis en ligne d’avoir accès aux prix alors qu’ils exigent normalement qu’ils passent par les salles pendant une semaine d’abord.)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *